Experience Transat

Relâche dans le Sud : comment choisir le bon forfait en 6 trucs

PARTAGEZ CET ARTICLE

Facile de s’y perdre (et de perdre la tête!) quand on planifie s’enfuir dans le sud pour la relâche… et qu’on n’a toujours pas réservé notre forfait! À travers les brochures papier (devenues nos livres de chevet préférés!), les post-it pour toutes les notes rapportées de l’agence de voyages et notre iPad dont la pile chute drastiquement quand on multiplie les vérifications (ok, on l’avoue, on examine chaque photo avec un peu trop de minutie!),  on se sent investie d’une mission : ne pas se tromper. Cette perspective nous donne autant des sueurs que de palpitations.

On voudrait tellement être rendue à l’étape de boucler nos valises, mais avant il faut trouver l’endroit où on ira oublier l’hiver (les devoirs, les lunchs, le boulot, etc.). Même si se «tromper» est peut-être un brin exagéré (c’est à cause de notre excitation qu’on développe cette manie!), on vise à être plus que satisfaite de notre choix. Pour cause : on casse notre portefeuille pour s’y rendre.

Alors, voilà : on partage avec vous nos six trucs pour arrêter notre choix sur le meilleur forfait… pour soi! C’est probablement le premier truc à se rappeler : on ne copie pas, les yeux fermés, les vacances dans le même resort qui ont tant plu à notre voisine (et ce, même si elle nous a cassé les oreilles avec l’énumération des menus détails de son séjour!)… Elle n’a peut-être pas les mêmes critères que nous (elle aime les activités sportives à émotions fortes tandis qu’on excelle dans l’évaluation scrupuleuse des cocktails!),  ses enfants ne sont pas les nôtres, sa définition de « détente » est peut-être diamétralement opposée à la nôtre, etc.

C’est à nous qu’on fait plaisir… et voici ce qui pourrait vous aider à trancher pour trouver VOTRE forfait parfait.

Relaxation sur la plage
Crédit photo: isabelle chauvel (Flickr)

1)  Avoir une vision de vos vacances

Rien d’ésotérique ici, c’est l’étape cruciale et très pratico-pratique. Place au conseil en famille pour établir le genre de vacances qu’on recherche et dont on a besoin cette fois-ci. A-t-on besoin de se reposer? De bouger? De faire des excursions? Est-on plus « plage » ou « piscine »?  Chacun devrait avoir droit de parole : les enfants, aussi! On veut que tout le monde soit satisfait (vous pourrez trancher, bien sûr, mais vous aurez une meilleure idée de ce qui plairait à tous!).

Bon plan : on fait de cette étape un moment de plaisir en famille. Les vacances ne commencent pas quand nos orteils s’enfoncent dans le sable : elles débutent dans l’organisation. Belle leçon à apprendre aux enfants : la préparation fait partie aussi du voyage!

Games for kids on the beach
Photo credit: Bluefields Bay (Flickr)

2) Dresser sa «wish list»

Après une bonne séance de débroussaillage, on rédige notre top 5 de ce qui est important pour notre clan. C’est le temps d’être précis. On veut un petit complexe, avec une barboteuse, du wifi (merci Netflix pour prolonger les matins!),  avec une grande plage pour prendre des marches et plus de trois restaurants. Plus on nomme nos attentes, moins on a de risques d’être déçus ensuite. Allez-y en ordre de priorité et apportez cette liste si vous rencontrez un agent de voyage. C’est un outil pratique qui les aide à mieux vous connaître!
Bon plan : le site de Transat.com permet d’affiner votre recherche avec quelques options principales (tout inclus, wifi, coffret de sûreté, mariage et face à la plage), mais de choisir un critère de plus (famille de 5, à moins de 30 km de l’aéroport, Collection Famille, etc.).   

Piscine d'un resort dans le sud
Crédit photo: Sarah_Ackerman

3) Parler budget

Personne n’aime parler argent, mais il est nécessaire de se fixer un budget pour nos vacances. Bien sûr, pour la relâche, et pendant d’autres périodes en forte demande, on peut avoir l’impression que notre portefeuille n’est pas aussi large que les horizons que l’on veut explorer. Pour remédier à la situation, on profite des spéciaux «Réservez tôt», des promotions spontanées ou encore, si on a l’âme un peu plus aventurière, des offres de dernière minute. Encore faut-il être prêt à sacrifier peut-être quelques-uns de nos critères de base établis en #1, mais cela peut nous permettre de réduire la facture.

Bon plan : avoir un agenda flexible peut donner un coup de pouce à votre budget. Les tarifs du samedi et du dimanche sont souvent plus élevés alors, si on le peut, on part le lundi ou le mardi.   

4)  Poser des questions

Vive Internet! On peut examiner la carte des complexes hôteliers (parfois même consulter les menus de leurs restaurants!) et regarder une multitude de photos. Mais des questions peuvent subsister. Rester avec nos doutes et nos interrogations est la pire chose à faire. Nager dans le flou est contreproductif si on veut faire un choix éclairé. On appelle ou rencontre un agent. Ils sont LES spécialistes qui connaissent les hôtels sur le bout de leurs doigts. Ce n’est pas être pointilleux, c’est savoir ce que l’on veut.  Personne ne doit être gêné pour ça!

Bon plan : les brochures papier (ou leur version électronique) proposent souvent un tableau récapitulatif des différentes caractéristiques de tous les complexes. Une façon d’avoir accès aux hôtels en un seul coup d’œil!

Plage et palmiers dans le sud
Crédit photo: Chris the Borg (Flickr)

5)  Modérer sa curiosité

Oui, on veut minimiser les surprises (surtout les mauvaises!), mais il ne faut pas virer fou et être prêt pour une certaine «aventura». Une des erreurs qu’on fait tous est de passer trop de temps sur les sites d’évaluation par les voyageurs. Malgré toute notre bonne volonté, on ne pourra pas tout prévoir, tout contrôler. Et puis, les commentaires passent souvent des plus dithyrambiques au plus apocalyptiques! Comment se fier? Et qui sont les voyageurs qui laissent des messages ou même une évaluation? On évite de tout lire… autrement, on ne partirait jamais! Fiez-vous à votre instinct…
Bon plan : on visite en gardant notre esprit critique (et notre gros bon sens) en alerte : on garde une vision globale et on évite de catégoriser trop rapidement un complexe.

Couché de soleil sur la plage
Crédit photo: NeilsPhotography (Flickr)

6) Casser les oreilles aux autres, mais les écouter aussi

Parler de son projet de vacances vous permettra de découvrir certains critères auxquels on n’aurait jamais songé. C’est par différents «appels à tous» qu’on a appris…

… qu’on peut demander d’avoir une chambre au rez-de-chaussée pour une transition plus facile avec les petits.

… que l’heure d’ouverture des restaurants pouvait être un critère pour les familles avec des tout-petits impatients.

… que la distance entre l’aéroport et le complexe a un impact direct sur la bonne humeur ambiante après des heures sans sommeil depuis le départ de la maison.

… que le wifi peut sauver des vies parentales pour satisfaire des ados qui veulent texter à leurs amis ou des jeunes enfants qui s’endorment devant l’écran pendant que les parents prennent un dernier verre sur le balcon de leur chambre.

Bon plan : on joue aux intervieweuses et on pose des questions corsées à notre entourage. On troque «Quel complexe me conseilles-tu?» par «Qu’est-ce qui t’a facilité la vie avec les enfants à l’hôtel?», «Quel sera ton critère #1 pour tes prochaines vacances?», «Qu’est-ce que tu changerais?», etc. On a ainsi des pistes nouvelles pour notre décision finale.

Ensuite? On «relâche» la pression, on se fait confiance et on se met en mode «vacances». Hourra!

Crédit photo de couverture: Cuba Gallery (Flickr)

Les propos et contributions sur le présent blogue n’engagent que leurs auteurs. Les recommandations, les intentions ou les opinions exprimées ne sont pas nécessairement celles de Transat A.T. Inc. ou de ses compagnies affiliées. Voir les Conditions d’utilisation du site Web d’Air Transat.

Les propos et contributions sur le présent blogue n’engagent que leurs auteurs. Les recommandations, les intentions ou les opinions exprimées ne sont pas nécessairement celles de Transat A.T. Inc. ou de ses compagnies affiliées. Voir les Conditions d’utilisation du site Web d’Air Transat.

Vous pourriez aussi aimer

Tour d’horizon de l’hôtel Emotions by Hodelpa Puerto Plata, un quatre étoiles et demi qui combine élégance, confort et divertissement pour le bonheur des petits et grands.
Profitez de nos vols directs vers Lima, au Pérou, et posez-vous au Iberostar Selection Miraflores, un complexe 5* redéfinissant l’éco-luxe.
Dans le cadre de sa série Pourquoi voyager, c’est Jordan Sclare, chef exécutif du restaurant Chotto Matte à Toronto, qui partage son histoire et les raisons pour lesquelles le voyage l’a transformé.
Votre voyage au Pérou se profile à l’horizon et l’excitation monte! Pour transformer votre anticipation en préparation efficace, voici 10 astuces, directement inspirées des sages paroles d’un guide touristique péruvien.

Voyagez avec Air Transat