Experience Transat

Une journée avec Ernest Hemingway à La Havane

Partagez cet article

Table of Contents

Vous vous demandez où aller à Cuba ? Vous pourriez certainement vous allonger sur une belle plage dans un hôtel tout-inclus et boire des cocktails fabuleux toute la journée. Cependant, vous pourriez aussi être un peu plus aventureux et La Havane, à travers les yeux de l’un des écrivains les plus récompensés de l’histoire. C’est aussi une fabuleuse façon de découvrir l’île d’une toute autre façon, loin de ses clichés, et de s’imaginer le Cuba des 1940 et 1950. Voici donc comment passer une journée sur les pas d’Ernest Hemingway à La Havane, Cuba – avec lui comme guide, et ses œuvres en poche, vous ne manquerez pas de choses à faire.

Entre les bars de La Havane, sa Finca Vigia et la marina Hemingway à Cojimar, il y a en effet de quoi occuper toute une journée.

La vie d’Ernest Hemingway à Cuba

Ernest Hemingway a beaucoup voyagé. Il avait un large répertoire de destinations à son actif, y compris ses séjours prolongés à Paris, ses safaris en Afrique de l’Est et ses reportages de guerre en Chine. Pour Hemingway, Cuba devait être un coup de cœur, une source d’inspiration sans fin, puisqu’il y a écrit un total de sept livres.

Ne partez jamais en voyage avec quelqu’un que vous n’aimez pas.

Ernest Hemingway

Qu’est-ce qui a inspiré une telle créativité chez Hemingway dans cette partie du monde ? Qu’est-ce qui rend une culture si accueillante qu’elle donne envie de s’y installer et d’y passer du temps ? Bien que nous ne saurons jamais exactement ce qui a attiré Hemingway à Cuba, et ce qui explique son histoire d’amour, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi il aurait voulu y poser ses valises.

Les principaux sites visités par Ernest Hemingway à La Havane

Une journée dans la vie de l’écrivain commencerait à la merveilleuse Finca Vigia (la ferme avec vue) en banlieue de La Havane à San Francisco de Paula, où Hemingway a vécu de 1939 à 1960, à travers la révolution cubaine des années 1950 dirigée par Fidel Castro.

La maison est maintenant un musée et a été laissée dans l’état exact où Hemingway l’a quittée en 1960, parsemée de photos, d’œuvres d’art et de bouts de manuscrits. L’une de ses activités préférées était de jouer au baseball avec les garçons du coin. En tant qu’amateur de baseball, Hemingway lançait toujours pour les deux équipes. Le coût de la visite est de seulement 3 CUC par personne et vaut chaque centime. Située sur une magnifique colline, c’est l’occasion photo parfaite.

Avec la chaleur de la journée qui s’installe, la prochaine étape serait un cocktail. La réputation de bon vivant d’Hemingway le précède à quiconque connait minimalement la légende. Inutile de dire que les bars de La Havane, il les connaissait bien!

Rendez-vous à travers La Havane au bar El Floridita, un restaurant et bar à cocktails dans la vieille ville, fréquemment fréquenté par Hemingway et d’autres voyageurs célèbres de l’époque. Ce n’est pas un hasard qu’il figure dans la plupart des guides touristiques. Bien peu de choses ont changé dans le bar depuis les années 40 et 50, sauf que maintenant la plupart de ses clients sont des touristes venus découvrir un morceau d’histoire littéraire.

La libation préférée d’Hemingway était un simple daiquiri au citron vert, qu’il a un jour décrit comme “ayant la sensation de descendre une piste de ski sur de la neige poudreuse.” Ça nous semble bien – doublez la dose !

Après avoir étanché votre soif, conduisez à 10 km à l’est de La Havane jusqu’à Cojimar. Ce petit village de pêcheurs est décrit dans Le Vieil Homme et la Mer d’Hemingway et c’est là qu’il amarré son bateau, le Pilar. Ici, vous pourrez profiter d’une après-midi de pêche. Une fois votre pêche terminée, vous pourrez vous rendre à La Terraza, un restaurant et bar avec une vue magnifique sur la baie, et profiter d’un bon vieux cocktail au coucher du soleil comme Hemingway le ferait. Désormais une destination touristique populaire, Cojimar ressemble davantage à une ville animée qu’à un village de pêcheurs paisible.

À l’heure du dîner, il est temps de retourner à La Havane – plus précisément au Barrio Chino. Hemingway aimait le quartier chinois de La Havane et appréciait les entrées bon marché disponibles dans ses restaurants. Cuba a une riche histoire d’immigration chinoise depuis 1847. Actuellement, la plupart des Chinois cubains vivent en dehors du Barrio Chino ; cependant, c’est toujours une partie vibrante de la ville et une étape incontournable lorsqu’on cherche des choses à faire à La Havane.

Pour un petit digestif à la manière de l’écrivain, direction la Bodeguita del Medio, qu’il affectionnait particulièrement. Encore à ce jour, il subsiste un petit quelque chose de typiquement Hemingway dans ces lieux.

Après une longue journée, il est temps de faire votre dernier arrêt à l’Hotel Ambos Mundos. Ce magnifique bâtiment éclectique de cinq étages se trouve au coin de Calle Obispo et Calle Mercaderes dans la vieille Havane. Construit en 1924, il a été la résidence d’Hemingway pendant sept ans dans les années 30, durant lesquels il louait la chambre 511 pour 1,50 $ par nuit. La chambre est maintenant un petit musée avec des visites régulières en journée. Il y a aussi un coin du hall de l’hôtel dédié à Hemingway, avec une collection de photographies et de souvenirs.

Où est enterré Hemingway ?

Lorsqu’il rentre aux États-Unis en septembre 1960, après des séjours à Cuba et en Espagne, Hemingway n’est ni physiquement ni mentalement en bonne santé. L’écrivain souffre d’hypertension, de diabète et de cirrhose, en plus de son trouble bipolaire. Malgré plusieurs tentatives de traitement, il se suicide d’un double coup de fusil le 2 juillet 1961.

Il est enterré au cimetière de Ketchum, en Idaho.

Quels livres Hemingway a-t-il écrits à Cuba ?

Hemingway passait le plus clair de son temps à écrire dans sa maison cubaine Finca Vigía, surtout lorsqu’il n’était pas en train de pêcher ou de voyager pour ses reportages sur la Seconde Guerre mondiale. Bien que peu de ses œuvres de cette période aient été publiées de son vivant, bon nombre des projets sur lesquels il s’est concentré tout au long des années 1940 ont été édités et publiés plus tard à titre posthume.

  • Le vieil homme et la mer, qui a valu à Hemingway le prix Pulitzer en 1953 et le prix Nobel de littérature en 1954.
  • Îles à la dérive
  • Paris est une fête
  • En avoir ou pas
  • L’été dangereux

Les propos et contributions sur le présent blogue n’engagent que leurs auteurs. Les recommandations, les intentions ou les opinions exprimées ne sont pas nécessairement celles de Transat A.T. Inc. ou de ses compagnies affiliées. Voir les Conditions d’utilisation du site Web d’Air Transat.

Vous pourriez aussi aimer

Pour faire le plein de soleil et de détente, la formule tout-inclus à Cuba est sans égale! Voyez nos conseils pour bien choisir votre hôtel.
Envie de connaître les nouveaux hôtels à Cuba pour votre voyage au soleil? Transat présente ces nouvelles propriétés d’exception en demandant à ses spécialistes à l’interne en quoi ils se démarquent.
Voici 5 raisons de se rendre à Cuba qui vous permettront de profiter de la ville, des plages, des cocktails et ce sans se ruiner!
Tout ce qu’il faut savoir pour louer un vélo à La Havane : à quelle agence se fier, quels chemins emprunter et comment se préparer à la circulation cubaine.

Voyagez avec Air Transat