Experience Transat

Pourquoi voyager? Tamy Emma Pepin raconte son voyage au Maroc

PARTAGEZ CET ARTICLE

Dans le cadre de sa nouvelle série vidéo Pourquoi voyager?, Transat demande à personnes tous azimuts de raconter les raisons pour lesquelles le voyage les a transformées. Amour? Curiosité? Besoin d’aventure? Héritage familial? Travail? Revirement inattendu? Cette série de portraits transpose une idéologie d’humanisme et d’ouverture sur le monde à travers des récits porteurs qui enrichissent le comment et le « pourquoi » de chaque périple.

Car le voyage, d’une façon ou d’une autre, nous transporte.

Aujourd’hui, c’est Tamy Emma Pepin, entrepreneure et directrice générale de l’agence de communication Un peu plus loin (UPPL), qui partage son histoire.

L’instant présent

On doit se laisser cette chance d’être touchés par la beauté du monde, de tisser une grande toile d’amour au fil de ses souvenirs.

C’est à Marrakech que Tamy Emma a découvert que c’est dans le présent que réside le pouvoir créatif. Cette femme d’affaires estime que ces moments sont indispensables pour les personnes entrepreneures afin d’inspirer les recherches et de favoriser un état de clairvoyance, d’ouverture, de magie, d’accueil. C’est dans cet espace-là qu’elle arrive vraiment à se connecter à soi, puis aux autres.

« Quand je suis en voyage, je sens un sentiment de liberté totale, une ouverture, la capacité de vraiment suivre mes curiosités », déclare la globe-trotter aguerrie.

À la rencontre de l’autre

Tamy Emma est d’avis que le voyage permet de créer des amitiés significatives. Comment? Parce qu’elles naissent dans un contexte unique, où les personnes se découvrent elles-mêmes tout en étant plus ouvertes aux nouvelles rencontres. Cette spontanéité et cette vulnérabilité, qui peinent parfois à trouver leur place dans le quotidien, font selon elle plus facilement surface dans un cadre étranger.

Quand on y réfléchit, ces rencontres fortuites sont souvent celles qui laissent la plus grande empreinte sur la mémoire des émotions. Ce sont ces visages, ces lieux, ces moments dont on se souvient le plus lorsqu’on rentre chez soi.

Québécoise, d’origines canadienne et marocaine amazighe, Tamy Emma carbure d’ailleurs à cette pulsion de connexion.

Ici on dit nos-nos, ça veut dire moitié-moitié, comme un café au lait. Je suis génétiquement hybride, donc naturellement, je crée des ponts. J’adore connecter les gens, les idées, les savoirs, les cultures. Je trouve que la magie du voyage, c’est lorsqu’il y a des chemins de vie qui se croisent au bon endroit, au bon moment.

Et à Marrakech, cette ville où l’on peut rencontrer des gens à tous les coins de rue et commencer une conversation, est un lieu tout-indiqué pour cette communicatrice-née. « J’ai fait la rencontre de manière tout à fait imprévisible avec des personnes dont je suis aujourd’hui très proche. Mon amie Nicole, elle aussi entrepreneure, je l’ai rencontrée dans un taxi à Sidi Ghanem! », se souvient Tamy Emma.

L’explosion des sens

Au Maroc, l’harmonie entre les écosystèmes, entre la source et la destination, la production et la consommation, entre la mer, la montagne, l’oasis et le déserttout est étroitement interrelié. Marrakech est d’ailleurs une ville qui incarne parfaitement cet équilibre. Pour Tamy Emma, avoir accès en une seule journée à une multitude d’expériences sensorielles tout en contrastes est une richesse qui a une valeur extraordinaire et qui doit être protégée des tendances mondiales à homogénéiser les villes et la culture des environnements. 

Des millénaires d’histoire dans l’effervescence de la médina à la silhouette des montagnes Atlas que l’on peut toucher à l’horizon, de l’Atlantique qui n’est qu’à quelques heures à la quiétude des dunes, c’est pour elle une expérience unique au monde.

Marrakech, c’est des expériences, des contrastes, des couleurs, des époques, des genres qui vivent ensemble en parfaite harmonie, qui s ‘entrelacent. Il y a ici une synchronicité très organique que j’adore et qui me stimule beaucoup.

Tamy Emma pense tout de suite à son amie Che, une américaine de la grande diaspora africaine qui a trouvé une connexion à ses racines ancestrales en posant ses valises à Marrakech. C’est une joaillière qui œuvre en étroite collaboration avec des artisans qui travaillent l’argent dans le village de Tiznit. Elle valorise leur savoir-faire tout en exprimant sa propre mémoire africaine et son étude de géométries sacrées. « Et c’est ce que j’adore de Marrakech, en fait : c’est vraiment une plaque tournante où il y a des échanges entre les cultures, entre les millénaires, entre les techniques. Entre les gens, c’est un lieu de métissage. Ça me rejoint énormément ».

Tous les crédits photo: Frédéric Buffaras/Air Transat

Les propos et contributions sur le présent blogue n’engagent que leurs auteurs. Les recommandations, les intentions ou les opinions exprimées ne sont pas nécessairement celles de Transat A.T. Inc. ou de ses compagnies affiliées. Voir les Conditions d’utilisation du site Web d’Air Transat.

Vous pourriez aussi aimer

Les meilleurs conseils pour visiter Marrakech selon Tamy Emma Pepin: marchandage, moeurs, état d’esprit, pour réussir son voyage au Maroc.
Tamy Emma Pepin partage les activités à Marrakech qu’elle adore, entre atelier de travail du bois et un petit-déjeuner typique du Maroc.
Vous aimeriez partir en Afrique du Nord? Cet itinéraire de voyage au Maroc d’une durée de 10 jours vous laissera d’impérissables souvenirs!
Ces bonnes adresses et restaurants à Marrakech proposent non seulement un repas, mais carrément une expérience immersive.

Voyagez avec Air Transat